Ingres immobilier

Comment défiscaliser grâce à la SCPI ?

Les SCPI ont pour avantage de bénéficier d’une gestion déléguée qui est entièrement à la charge d’une société spécialisée ayant reçu l’agrément de l’Autorité des Marchés Financiers.

Par conséquent, l’investisseur encaisse sa part de revenus locatifs sans avoir à se soucier de la recherche de locataires, de la collecte des loyers, de la gestion administrative du parc, etc. Les SCPI ont différents objectifs : générer une rentabilité élevée afin de percevoir des revenus de qualité ou réduire l’impôt sur le revenu du souscripteur. En effet, comment défiscaliser grâce à la SCPI ?

Souscrire à des SCPI fiscales

C’est grâce à la souscription à des SCPI fiscales que l’investisseur peut réduire son IR. Ceci de différentes manières :

  • en optant pour les SCPI Pinel qui investissent dans l’immobilier neuf. La réduction d’impôt est fonction de la durée du placement : 12%, 18% ou 21%.
  • en choisissant d’investir en SCPI Malraux qui intervient dans l’immobilier ancien destiné à la rénovation. La réduction en revanche est fonction de l’emplacement du bien : 20% ou 22%.
  • en plaçant dans son portefeuille des SCPI de déficit foncier ayant également pour objet l’immobilier à rénover, créant ledit déficit.

Les SCPI sont dites fiscalement transparentes : il appartient à l’investisseur de déclarer ses dividendes perçus auprès de l’administration fiscale, et ce, au même titre que l’impôt foncier.

L'achat des parts

Plusieurs possibilités sont proposées à l’investisseur quant à la souscription à des parts de SCPI. D’une part, en achetant cash ou à crédit, et d’autre part en souscrivant en démembrement. Dans ce second cas, afin de réduire ses impôts, le souscripteur optera pour des parts en usufruit, l’usufruitier étant celui qui jouit des revenus locatifs, et donc qui pourra réduire ses impôts. Choisir un contrat d’assurance vie est également une autre manière de percevoir des dividendes des SCPI.

Commentez.