Ingres immobilier

Location meublée : vers une réduction des avantages ?

La location meublée est un placement extrêmement porteur de nos jours. Cela, que le loueur décide de mettre en exploitation un bien classique ou une résidence avec services gérée par un tiers exploitant. Les avantages : une importante défiscalisation d’une part, et d’autre part un rendement intéressant pouvant atteindre plus de 4% par an. Toutefois, la révision des avantages fiscaux de la location meublée est dans l’air. Qu’en est-il exactement ?

C’est dans le cadre d’une future augmentation des recettes fiscales de l’État qu’une éventuelle révision relative à la défiscalisation en LMNP a lieu. En effet, rappelons qu’un loueur en meublé non professionnel peut ne rien devoir au service des impôts sur le long terme, et ce, de façon légale. Par exemple, s’il est soumis au régime réel d’imposition et qu’il opte pour le statut de LMNP amortissement combiné au LMNP Censi-Bouvard, etc. Cette défiscalisation peut alors s’étaler sur une période de plus de 20 ans.

Les révisions porteraient éventuellement sur l’alignement des atouts fiscaux de la location meublée sur ceux de la location nue. De plus en plus d’investisseurs optent en effet pour la location meublée au détriment de la location nue, que ce soit dans les zones tendues ou dans les zones classiques. Et ce, bien que la location vide sous Pinel par exemple donne lieu à des avantages fiscaux également attractifs.

C’est à la FNAIM ou fédération nationale de l’immobilier qu’est confiée la mission de procéder à l’étude relative à ces aménagements fiscaux. Par ailleurs, la loi Alurest également entrée en jeu. De nouvelles dispositions en effet ont été prises par rapport aux relations contractuelles entre les propriétaires qui sont les investisseurs et les bailleurs tels que les tiers exploitants. La loi Alur s’applique aussi bien aux immeubles loués nus que ceux loués meublés.

Commentez.